FR    Inspiré par le désir de s’attaquer à certaines des fractures qui affectent la ville de Marrakech, et aux multiples résistances qui remodèlent de manière contextuelle l'image de la ville et son imaginaire Boulevard de la Résistance tente d’explorer l’espace urbain, les marges sociales et épistémiques en tant que lieux vitaux dans lesquels de nouveaux horizons, des horizons communs et des terrains de possibilités peuvent germer à partir des gestes créatifs quotidiens (subversif, ou moqueur ludique) qui y sont performé. Le projet incarne également une réflexion (auto) critique sur le lieu, l’espace et les grammaire incorporée de la pratique artistique contemporaine qui prédomine le paysage culturel de Marrakech. En tant que tel, il constitue une réflexion collective et un processus ouvert sur nos environnements proches, articulés à travers plusieurs itérations, ou expériences déplaçant et remplaçant les centres de production culturelle de la ville, intégrant des artistes, des habitants, chercheurs, institutions publiques et privées.

— Boulevard de la Resistance est un projet développé par Laila Hida dans le cadre de la bourse Open Society Art Fellowship
EN    Grounded on a desire to engage with some of the fractures affecting Marrakech, and the multiple resistances that are contextually reshaping the city’s image and its imagined communities, Boulevard de la Résistance moves from an understanding of urban spatial, social and epistemic margins as vital loci in which new or renewed common horizons and terrains of possibility can germinate from the very daily creative gestures (whether deturning, subversive, or playfully mocking) performed therein. The project embodies also a (self)critical rethinking of the place, space and institutional and instituted grammar of contemporary artistic practice dominating Marrakesh’s cultural landscape. As such, it sets as a collective reflection and an open-ended process on our most proximate environments, articulated through multiple iterations, or experiments displacing and replacing the city’s centers of cultural production, involving artists, inhabitants, researchers, public and private institutions.

— Boulevard de la Resistance is a project developped by artist Laila Hida as part of the Open Society Art Fellowship